Manifestation contre le vote de la loi électorale et coupure d'internet en RDC, Goma n'est pas du reste.



Du feu allumé par des jeunes en colere à Goma ce jeudi 22 Janv.  ( Photo Charly kasereka)


 Manifestation contre le vote de la loi électorale en RDC, Goma n'est pas du reste. Depuis lundi 19 janvier, les rues de la ville touristique de Goma sont bondées des jeunes,adultes, étudiants comme élèves pour dire non au vote de la loi sur les élections de 16,exigent d'abord le recensement de la population de toute la RDC .


Arrestation un jeune manifestant ce jeudi à Goma (Photo Charly Kasereka)
Ce Jeudi ,quatrième jour de manifestation à Goma, on compte 3 morts et plusieurs arrestations de cadres des partis de l'opposition et d'autres citoyens. Selon leur avocat ils seraient au nombre de 28 jusque ce mercredi soir.

Parmi les arrêtés ,il ya des enseignants des universités de Goma,chose qui a revolté les étudiants de l'université de Goma.
La police enlève des pierres mises sur la route principale au Quartier Katindo à Goma (Photo Charly Kasereka)


Au quartier Katindo vers l'ouest de la ville par exemple ,quelques cas des pillages ont été signalés. 

Par contre dans le quartier nord,des échauffourées continuent jusque même cet après midi.  le quartier a vécu depuis 7h du matin l'ambiance de jeu des pierres et bombes lacrymogènes entre manifestants et la police. 
Il est 16h à Goma,toutes les activités paralysées ce jeudi. Plus d'internet et service SMS, Facebook aussi coupé.

En image voici le 4 jours  de colère à Goma.
Une boulangerie pillée à Goma ce jeudi 22 au Quartier Katindo (Photo Charly Kasereka)
Fumée d'une bombe lacrymogene jetée par la police au Quartier'' Deux Lampes'' (Photo Charly Kasereka)
Un policier qui se repose après une dure journée (Photo Charly Kasereka)

Une femme qui prêchè la Paix au milieu des manifestants et armée  (Photo Charly Kasereka)

Un élève arrêté à son domicile dans sa chambre  (Photo Charly Kasereka)

Un des calicots tenus par les manifestants ce jeudi 22 Janv à Goma (Photo Charly Kasereka)
Un jeune arrêté par la police à Goma (Photo Charly Kasereka)
Un groupe d'élèves se bousculent pour prendre de l'eau suite à étouffement d'une bombe lacrymogène lancée près de leur école ce matin à Goma (Photo Charly Kasereka)

Commentaires

  1. Greetings from Belgium, visit my weblog on: https://koivis.wordpress.com/

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire