KINSHASA-M23 ,POURPARLER POUR UN TROISIEME ROUND DE MUNYONYO A KAMPALA

BERTRAND BISIMWA  président du M23 et MAKENGA général de l'armée du M23

Le décor est planté à partir de ce samedi 06 Avril 2013, pour lacer, sans doute, les derniers travaux du dialogue entre le gouvernement congolais et les rebelles du M23.
L’équipe des experts de Kinshasa est arrivée ce samedi vers 21heures heures de Kampala avec à la tête l’Abbé Appolinaire Malumalu. Sont de la partie, le députés et sénateurs, Francois Mwamba, Mashako Mamba,Thékys Mulaila et toute la suite des habitués de ce dialogue, des services et de l’armée.
Selon le président du M23, la délégation des rebelles sera conduite par René Abandi. En effet ce dernier remplace Francois Ruchogoza qui était nommé par l’ex président des rebelles le pasteur Jean-Marie Runiga qui a été déchu avec Bosco Ntaganda.


Ce troisième round de Munyonyo vient après le premier en Décembre 2012 qui avait commencé par des diatribes entre les deux délégations et la sortie du règlement d’ordre intérieur avec les matières à traiter.
Le second round en janvier dernier est allé jusqu’à l’adoption le 06 Février 2013 du premier point consacré à l’évaluation de l’accord du 23 Mars 2009.


Puis vint la guéguerre de leadership au sein du mouvement rebelle qui divisa le M23 en deux ailes et la chute de l’aile dure de Bosco Ntaganda qui, dans sa fuite s’est rendu à l’ambassade des États-Unis à Kigali le lundi 18 Mars 2013 puis transféré à La Haye quatre jours après, soit le Vendredi 22 Mars 2013 vers 14 heures. Bosco Ntaganda a été entendu par la Cour Pénale Internationale pour la première fois le 26 Mars 2013 et ceci a ouvert une autre brèche à ces pourparlers avec une nouvelle équipe du M23.


Pour ce troisième round il sera question de deux points à l’ordre du jour, selon le calendrier. Les deux délégations pourront discuter des questions politiques,sécuritaires et socio-économiques. Mais précisons que la partie gouvernementale semble attendre plus des rebelles qu’ils déposent les armes et que les situations des non-poursuivies par les juridictions du pays et internationales soient vues au cas par cas.   

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Coopec IMARA en faillite, plus de 20 milles Membres sur la rue à Goma sans liquidité