TRES APPRECIE A GOMA;LE SAPILO, UNE LIQUEUR A HAUTE TENEUR




TRÈS APPRÉCIÉ A GOMA;LE SAPILO, UNE LIQUEUR A HAUTE TENEUR 
Consommation abusive de l'alcool dans les rues de Goma à qui la responsabilité ? 


        Depuis plusieurs mois nombreux personnes, surtout jeunes, s'adonnent à des boissons alcoolisées, même à la drogue et autres substances nuisibles à la santé, dans certains cas l’excès conduit à des actes de banditisme et même à la perte de certains membres du corps. La jeunesse de Goma devient de plus en plus active et amoureux de " Sapilo " un alcool supérieur à 45% importé de l'Ouganda, cette pratique devient de plus en plus récurant, de petits enfants, adulte en consomment à une quantité industrielle.
      Cette boisson à forte teneur alcoolique vendue en sachet ou dans des petites bouteilles est consommée par beaucoup de motocyclistes et même par des chauffeurs d’autobus quand ils sont au volant. Selon des témoignages reçus, certains prennent l’alcool pour surmonter le stress dans les embouteillages, comme le confirme CLOVIS KAVELKI, un autre taximan de moto de Goma. "Très tôt le matin, je dois prendre au moins deux bouteilles de sapilo pour bien conduire ma moto. En route, il y a trop d’embouteillages et beaucoup de circulation, des conducteurs de Bus et les 4X4 de nos militaires qui roulent à une vitesse de croisière. Pour surmonter la peur due à tout cela, je dois prendre quelque chose le matin avant de commencer le travail et ainsi faire très bien mon travail sans inquiétude ; et le SAPILO coute moins cher avec 1000 franc congolais je me soule !!", souligne-t-il.
Interdit mais apprécié malgré les conséquences néfastes

Sur chaque espace de 10 mètres, on retrouve des emballages vides de la liqueur qui tue. C’est la boisson la plus préférée des jeunes conducteurs dans la ville de Goma. Ils exercent leur travail tout en buvant cette liqueur à forte teneur, sans modération.

Certains reconnaissent quand même les méfaits de cet alcool sur la santé mais ne parviennent pas à l’éviter. "La liqueur de Sapilo est une bonne affaire mais très dangereuse pour la santé de la population, surtout lorsque l’on boit sans pour autant manger. Cela cause souvent beaucoup d’accidents de circulation", reconnaît un autre taximan de moto. "Avant de prendre cette boisson, je suis obligé de passer d’abord dans un restaurant pour me  nourrir soit d’haricot ou du foufou au Sombé, Et si c’est le soir j’ai prends un morceau de la viande de Cochon(TOGONDO) pour ne pas être ivre. Sinon le Sapilo détruit l’organisme au fil du temps", confirme-t-il.
Mesures sans succès
Les mesures d’interdiction de consommation du Sapilo ne sont pas prises au sérieux. La mairie de Goma et le gouvernorat du  Nord-Kivu ont interdit l’importation de ces liqueurs provenant dans les pays de L’Est de la Province en OUGANDA ; a plusieurs reprises les autorités ont tentés d’appréhender et confisqués des cargaisons. Malheureusement dans cette pratique de transfert  de SAPILO ; on retrouve de fois les femmes de militaires et autres personnes influentes de la région



Commentaires

  1. Si notre gouvernement ne met pas sur pied des mesures répressives, notre jeunesse risque d’en pâtir. Pourquoi notre pays ne pas être comme notre voisin le Rwanda ou la prise d'alcool pendant la journée est strictement interdite? Apprenons a copier quand même ce qui se passe ailleurs.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Coopec IMARA en faillite, plus de 20 milles Membres sur la rue à Goma sans liquidité